Timide remontée de la cote de confiance de François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Timide remontée de la cote de confiance de François Hollande
©Reuters

Pas terrible

Timide remontée de la cote de confiance de François Hollande

Dans un sondage TNS-Sofres pour le Figaro, le président de la République ne gagne que 5 points de confiance. Manuel Valls lui est crédité d'une hausse de 7 points.

Seulement 5 points. Dans un sondage TNS-Sofres pour le Figaro Magazine publié ce mardi, le chef de l'Etat gagne cinq points de confiance, une remontée assez timide par rapport à ce qui était envisagé. A la question "Faites-vous confiance au chef de l'Etat ?", 20% des sondés répondent positivement. Parmi les personnes interrogées, 18% ont plutôt confiance et 2% ont même totalement confiance. Chez les mécontents, 29% n'ont plutôt pas confiance, et 48% n'ont pas du tout confiance. 3% des sondés n'ont pas d'opinion.

Ces cinq points de hausse, s'ils représentent un signe encourageant pour François Hollande, sonnent tout de même comme une déception pour l'Elysée. Le sondage a été réalisé lors d'une semaine sanglante pour la France, et la gestion de la crise par l'exécutif a été saluée par tous les observateurs de droite comme de gauche. Dans ses conditions, l'Elysée s'attendait sans doute à un véritable bond de confiance.

Le Premier ministre Manuel Valls se voit lui crédité d'une hausse de sept points. Nicolas Sarkozy gagne lui 4 points d'opinions favorables, François Fillon fait un bond de 8 points tandis qu'Alain Juppé en perd 1. Le maire de Bordeaux reste tout de même en tête du classement des personnalités auquel les Français veulent confier un rôle important au cours des mois et des années à venir.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !