Thomas Fabius : le fils du ministre des Affaires étrangères a été interpellé par la police | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Thomas Fabius : le fils du ministre des Affaires étrangères a été interpellé par la police
©

Nouvelle affaire

Thomas Fabius : le fils du ministre des Affaires étrangères a été interpellé par la police

Selon des informations du Point.fr, il aurait forcé un barrage de police.

Thomas Fabius est dans la tourmente. Déjà visé par le parquet de Paris, qui s’intéresse aux conditions d’achat de son appartement de 280 mètre carré à Paris et alors que les juges et les enquêteurs de l'Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) s'intéressent aussi l'annulation d'une dette de jeu de 700 000 euros par un casino appartenant à la Société des Bains de mer (SBM), le fils du ministre des Affaires étrangères aurait de nouveau soucis avec la justice. En effet, à en croire des informations du Point.fr, il aurait forcé un barrage de police ce lundi à Paris.

Selon le site de l’hebdomadaire, "le jeune homme de 32 ans a forcé un barrage de police et grillé un feu au volant de son Audi cabriolet" alors même qu’"un périmètre de protection pour un incendie" avait été mis en place rue Saint-Dominique. Toujours selon Le Point.fr, il a alors été poursuivi par la BAC et des policiers et été arrêté à hauteur de l'avenue de Villars, à proximité des Invalides.
Joint par Le Point.fr, Me Cyril Bonan  a confirmé une interpellation, "mais pas une arrestation", a-t-il tenu à distinguer. Thomas Fabius a été "escorté" par les policiers jusqu'au commissariat central du 7e. Le site de l’hebdomadaire précise enfin que le fils de... "a été interrogé sans avoir été placé en garde à vue". Il est ressorti libre en fin d'après-midi.

Pour rappel, Thomas Fabius a été condamné en 2011 à 15 000 euros d'amende pour "abus de confiance". Deux personnes l'accusaient d'avoir fait disparaître des sommes d'argent destinées à développer une nouvelle forme de carte à puce, pour régler des dépenses de casino.

lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !