Thierry Mandon : le PS est "à terre, décapité, éclaté" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Thierry Mandon : le PS est "à terre, décapité, éclaté"
©BFM Business

L'espoir fait vivre

Thierry Mandon : le PS est "à terre, décapité, éclaté"

"A l'évidence, la réécriture et la réinvention d'un parti socialiste, c'est la première des tâches qui sera devant nous dans quelques jours", a-t-il déclaré.

Invité sur RTL ce lundi 12 juin, l'ex-ministre PS Thierry Mandon a estimé que son parti était à "terre, décapité, éclaté". "C'est quand même difficile d'avoir un soir de premier tour aussi violent", a-t-il reconnu. "A l'évidence, la réécriture et la réinvention d'un parti socialiste, c'est la première des tâches qui sera devant nous dans quelques jours", a déclaré l'ancien secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur. "Il faut donner les clés à une nouvelle génération".

>>> À lire aussi : EN DIRECT - Législatives : Emmanuel Macron en marche vers une majorité absolue 

"Il faut commencer à se poser, à réfléchir collectivement"

Il a également réagi à un tweet de François Lamy, selon lequel, cette défaite du PS serait de la faute de François Hollande et de Manuel Valls.

Pour Thierry Mandon, "c'est exactement ce qu'il ne faut pas faire". "On est tous coresponsables, c'est un des dirigeants socialistes, il a été ministre trois ans (...)", a-t-il souligné à propos de François Lamy. "Il faut commencer à se poser, à réfléchir collectivement, et surtout à ne pas recommencer des stratégies individuelles pour se différencier, exister, reconstruire autour de soi", a-t-il conseillé.

>>> À lire aussi : Dans un champ de ruines politique et institutionnel, la France dégagiste installe LREM face à la France résignée

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !