Thalys : le Français qui a tenté en premier de stopper le tireur veut garder l'anonymat le plus strict | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Thalys : le Français qui a tenté en premier de stopper le tireur veut garder l'anonymat le plus strict
©Reuters

Héros masqué

Thalys : le Français qui a tenté en premier de stopper le tireur veut garder l'anonymat le plus strict

Un Français a été le premier à tenter de s'interposer et de neutraliser le tireur pour éviter un carnage, vendredi à bord du Thalys Amsterdam-Paris.

Les héros du Thalys Amsterdam-Paris, vendredi, n'était pas deux, ni trois, mais bien quatre. C'est Bernard Cazeneuve qui l'a révélé samedi midi : en plus des deux Américains et du sexagénaire britannique dont les médias ont longuement parler, un Français a tenté de s'interposer face au tireur.

 "Un voyageur français voulant accéder aux toilettes de la voiture 12 s'est trouvé face à un individu porteur d'un fusil d'assaut kalachnikov en bandoulière. Il a tenté courageusement de le maîtriser avant que l'agresseur ne tire plusieurs coups de feu", a déclaré le ministre. A ce moment-là, un passager d'une cinquantaine d'années, de nationalité franco-américaine, est atteint et le tireur parvient à échapper au Français. C'est ensuite qu'il est rattrapé par les deux soldats américains.

Mais qui est cet homme, qui sera reçu demain matin à l'Elysée par François Hollande, en même temps que les autres héros du jour ? De source proche du dossier, il s'agit d'un Français de 28 ans travaillant dans une banque et vivant aux Pays-Bas. Si l'on ne connait pas son visage, c'est parce qu'il a demandé à garder l'anonymat le plus strict lors de ses contacts avec les autorités.

Le passager britannique, Chris Norman, l'a d'ailleurs bien précisé : "Je me suis précipité, j'étais la quatrième personne à intervenir pour le maîtriser. Je me suis dit : 'de toute façon, je vais mourir, autant y aller. Je préfère mourir en étant acteur qu'en restant dans mon coin en me faisant tirer dessus".

Lu dans Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !