La Terre frappée par un méga orage magnétique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La Terre frappée par un
méga orage magnétique
©

Avis de tempête

La Terre frappée par un méga orage magnétique

Cette éruption solaire, la plus forte depuis 2005, pourrait perturber les communications par satellite.

Certes, l'éruption solaire de la nuit du dimanche 22 au lundi 23 janvier ne rivalisera pas avec celle de 1989, qui avait provoqué au Québec et dans le nord-est des États-Unis une panne électrique générale de 9 heures. Mais c'est tout de même "une belle bête", estime Ludwig Klein, astronome au Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique de l'Observatoire de Meudon.

Prévue pour durer jusqu'à mercredi, cette éruption est la plus forte depuis 2005. Selon Doug Biesecker, physicien au centre de prévision météorologique spatiale de l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA) des Etats-Unis, l'éruption a projeté un nuage de plasma à la vitesse de 6,4 millions de km/h.

La tempête géomagnétique induite est classée au niveau 3 sur une échelle de 5. Selon le site internet de l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (Noaa), un événement de cette catégorie peut provoquer des perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de satellites ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles. La navigation aérienne, les plateformes pétrolières et les explorateurs pourraient ainsi rencontrer une gêne dans ces régions.

"Nous n'attendons pas d'impact majeur d'un événement de ce type", a toutefois souligné Doug Biesecker. En revanche, les habitants d'Europe et d'Asie pourraient en profiter mardi soir pour admirer des aurores boréales.

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !