Tel Aviv sur Seine : Hidalgo défend le projet et invite les Parisiens à venir nombreux à la fête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La maire de Paris ne cautionne pas la politique de droite de Benyamin Netanyahou mais préfère vanter l'esprit de liberté qui souffle sur Tel Aviv, ville côtière progressiste et humaniste surnommée "The Bubble'' (la Bulle)
La maire de Paris ne cautionne pas la politique de droite de Benyamin Netanyahou mais préfère vanter l'esprit de liberté qui souffle sur Tel Aviv, ville côtière progressiste et humaniste surnommée "The Bubble'' (la Bulle)
©Reuters

Peace and Love

Tel Aviv sur Seine : Hidalgo défend le projet et invite les Parisiens à venir nombreux à la fête

Dans une tribune au Monde, la maire de Paris a souligné la portée pacifique de l’événement et a refusé les amalgames ou les appels au boycott.

Anne Hidalgo tente de calmer le jeu avant le début de la fête Tel Aviv sur Seine prévue ce jeudi 13 août à Paris. La maire de Paris a publié ce mardi une tribune dans Le Monde et s'exprime pour la première fois depuis le début de la polémique. Anne Hidalgo confirme la tenue de l'événement jeudi prochain dans le cadre de l'opération Paris Plages comme elle s'y était engagée il y a trois mois lors de son voyage en Israël et Palestine.

Anne Hidalgo ''invite les Parisiennes et les Parisiens à venir nombreux" et appelle au calme, à l'échange interculturel. L'élue rappele que Paris Plages, créée par son prédecesseur Bertrand Delanoë, prône la paix et met en avant chaque été des villes et pays du monde entier d'Athènes au Brésil en passant par la Polynésie. Anne Hidalgo souhaite que l'on dissocie la ville de Tel Aviv et la politique de l'Etat d'Israël en refusant la politisation de l'événement ou le boycott comme le souhaiterait Danielle Simonnet, responsable du Parti de Gauche à Paris.

La maire de Paris ne cautionne pas la politique de droite de Benyamin Netanyahou mais préfère vanter l'esprit de liberté qui souffle sur Tel Aviv, ville côtière progressiste et humaniste surnommée "The Bubble'' (La Bulle). Anne Hidalgo rappelle que c'est grâce à son action que Paris avait débloqué des aides d'urgences pour Gaza l'été dernier. La fête est prévue toute la journée avec un dispositif policier impressionnant. Le programme prévoit toujours des danses israéliennes, distribution de falafels et dès 19 heures la présence remarquée de DJ Wal, figure des nuits telaviviennes.

Lu sur Lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !