Tatouages : attention, ils peuvent être cancérigènes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
En fonction du type de peau, les risques sont variés.
En fonction du type de peau, les risques sont variés.
©Reuters

Attention

Tatouages : attention, ils peuvent être cancérigènes

On ignore trop souvent les dangers encourus lors du passage à l'acte. Le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues fait une mise au point dans un communiqué.

Se faire un tatouage n’est pas un acte anodin, met en garde le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (Sndv) dans un communiqué. Les tatouages, éphémères ou permanents, ne sont pas sans danger !

Le Sndv pointe différents risques, suivant le type de tatouage :

  • Les encres permanentes, des métaux potentiellement cancérigènes

Selon le Sndv, les encres de tatouage sont composées de métaux toxiques comme l'aluminium, le cobalt, le chrome, le cuivre, le fer, le mercure ou encore le nickel, pouvant être cancérigènes lorsqu'ils se trouvent dans le derme. Les pigments contenus dans les encres peuvent entraîner des affections de la peau comme l'eczéma, de la sarcoïdose (une maladie inflammatoire). Ils peuvent aussi causer des réactions allergiques : tatouage qui démange, qui gonfle, et autres lésions. Pour traiter ces allergies, le retrait du tatouage par laser ou chirurgie s’avère parfois indispensable.

  • Les tatouages au henné, attention au mélange

Le henné est une substance naturelle bénigne. Toutefois, il peut être mélangé à des produits toxiques, comme le paraphenylènediamine (PPD), surtout pour les tatouages éphémères. Le PPD est une substance nocive ajoutée illégalement au henné afin de donner une couleur noire aux tatouages et d’augmenter leur longévité. Or la PPD est nocive pour la santé et peut donner de l’eczéma et générer des cicatrices indélébiles, de l’urticaire, ou des allergies. Le mélange doit impérativement être orange, et non noir, selon le Sndv.

  • Tatouage plus ou moins risqué en fonction du type de peau


Les dermatologues soulignent un autre risque lié cette fois-ci non pas au procédé utilisé mais au type de peau de la personne. Celles qui ont de nombreux grains de beauté ou de nombreuses tâches de rousseur sont invitées à consulter leur dermatologue avant de se faire tatouer. Se faire tatouer complique en effet la surveillance des grains de beauté quand on en a beaucoup. Quant aux personnes ayant des problèmes de peau préexistants comme du psoriasis, du vitiligo, ou la sarcoïdose, les dermatologues déconseillent le tatouage, car cela peut aggraver les lésions cutanées. Il est fortement déconseillé de se faire tatouer en cas de maladies dermatologiques chroniques (psoriasis, vitiligo, ou sarcoïdose).

Lu sur topsante.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !