Tabac : la ministre de la Santé table sur un paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 3 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Tabac : la ministre de la Santé table sur un paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 3 ans
©Flickr/Fried Dough

Augmentation

Tabac : la ministre de la Santé table sur un paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 3 ans

"Tous les pays qui ont vu une baisse importante de leur tabagisme sont passés par des hausses notables des prix du tabac", a justifié Agnès Buzyn.

Deux jours après l'annonce du Premier ministre Édouard Philippe dans son discours de politique générale, d'une hausse progressive du prix du tabac, la ministre de la Santé a indiqué ce jeudi que le paquet de cigarettes devrait atteindre 10 euros d'ici 3 ans.

Défendant une mesure nécessaire pour réduire drastiquement le tabagisme en France, Agnès Buzyn a précisé au micro de RTL : "Tout cela est en négociation, j'espère y arriver en trois ans".

>>>> À lire aussi : Pourquoi les paquets de cigarette "neutres" vont faire exploser l'énorme marché du tabac de contrebande (surtout alimenté par l'Algérie et la Chine)

"Tous les pays qui ont vu une baisse importante de leur tabagisme sont passés par des hausses notables des prix du tabac. Par exemple, les Anglais fumaient autant que nous (avec) 30 % de prévalence du tabagisme en 2005. Ils sont maintenant à moins de 20 % alors que nous sommes encore à 29 %", a ajouté é la ministre.

Cet objectif fixé à 3 ans est nécessaire pour "mettre en place la traçabilité de la production au niveau des usines de tabac qui ne seront plus en France, et faire en sorte d'éviter que les buralistes se retrouvent totalement en déficit parce qu'il y aurait de la concurrence sauvage", a quant à lui déclaré le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, interrogé sur LCI.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !