Tabac : 20 centimes de plus pour un paquet de cigarettes, sale temps pour les fumeurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Tabac : 20 centimes de plus pour un paquet de cigarettes, sale temps pour les fumeurs
©Reuters

Tout augmente ma brave dame

Tabac : 20 centimes de plus pour un paquet de cigarettes, sale temps pour les fumeurs

La France est le pays de l'Europe continentale où le tabac est le plus cher.

Les fumeurs vont encore devoir mettre la main au porte-monnaie. En effet, à partir de lundi, le prix du paquet de cigarettes augmente de 20 centimes. Désormais, le paquet le moins cher est à 6,30 et le plus vendu à 6,80 euros. Le tabac à rouler grimpe lui de 40 centimes. Le gouvernement a décidé depuis plus d'un an d'être encore plus sévère et de taxer davantage. Le tabac provoque la mort de 73 000 personnes par an en France, selon des experts.

L'association Alliance contre le tabac avait jugé, lors de son annonce, cette hausse de 20 centimes "ridicule", anticipant qu'elle serait "sans effet" sur le comportement des fumeurs. Mi-juin, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait annoncé un relèvement des tarifs de "30 à 40 centimes" dès le 1er juillet, satisfaisant les associations de lutte contre le tabagisme. La ministre assure que "la précédente hausse des prix, de 40 centimes en novembre 2012, a eu un effet dissuasif avéré sur la consommation. Les ventes de cigarettes ont baissé de près de 9 % au premier semestre 2013, par comparaison avec le premier semestre 2012".

La baisse des ventes chez les buralistes n'est cependant pas toujours synonyme de baisse de la consommation. Plusieurs études ont montré que 20 % au moins des cigarettes fumées en France ont été achetées à l'étranger, via Internet ou sous le manteau. Les buralistes s'attendent donc à une baisse de leurs ventes et vont exprimer leur colère en organisant une grève administrative dès lundi.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !