Al-Assad autorise le multipartisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Al-Assad autorise
le multipartisme
©

Syrie

Al-Assad autorise le multipartisme

Dans le même temps, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné symboliquement la répression en Syrie.

Bachar Al-Assad a promulgué mercredi un décret autorisant le multipartisme dans le pays, cédant ainsi à l'une des revendications principales des manifestants. Jusqu'ici, le parti Baas était présenté comme le seul "dirigeant de l'Etat et de la société". Cette réforme est assortie de plusieurs conditions qui laissent sceptiques les observateurs. Les partis devront respecter la Déclaration universelle des droits de l'homme, et ne pas être affiliés à une religion, une ethnie ou une influence étrangère. De plus, ils devront "respecter les accords approuvés par la République arabe syrienne", ce qui revient à accepter la domination du parti Baas...

Dans le même temps, la répression ne faiblit pas dans le pays, notamment dans la ville de Hama où les blindés de l'armée auraient fait 45 victimes.

Symboliquement, le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné la répression en Syrie mercredi soir, appelant à "la fin immédiate de toutes les violences". Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a qualifié cette condamnation de "tournant dans l'attitude de la communauté internationale"

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !