Syrie : quatre journalistes italiens ont été libérés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ils comptaient tourner un reportage filmé sur une faction rebelle syrienne proche d'Al Qaïda.
Ils comptaient tourner un reportage filmé sur une faction rebelle syrienne proche d'Al Qaïda.
©DR

Otages

Syrie : quatre journalistes italiens ont été libérés

Ils étaient retenus en otages dans le pays depuis début avril.

Le président du Conseil et ministre italien des Affaires étrangères par intérim Mario Monti a annoncé dans un communiqué que quatre journalistes italiens enlevés et détenus en Syrie depuis le 4 avril ont été libérés samedi.

Les quatre journalistes avaient été enlevés début avril dans le nord de la Syrie. Ils seraient tous les quatre déjà en Turquie, selon des sources locales citées par les médias transalpins. Les identités de ces derniers avaient été dévoilées par les autorités italiennes. Il s'agit d'un envoyé spécial de la télévision publique RAI, Amedeo Ricucci ; un reporter-photographe, Elio Colavolpe ; un auteur de documentaires, Andrea Vignali, et une journaliste free-lance italienne d'origine syrienne, Susan Dabbous. Ils comptaient réaliser un reportage filmé sur une faction rebelle syrienne proche d'Al Qaïda.

Mario Monti a tenu à remercier tous les services impliqués dans la libération de ses concitoyens, "ce qui était particulièrement compliqué en raison d'un contexte dangereux", révèle-t-il dans le communiqué.

Le président du Conseil a également félicité la presse d'avoir respecté le silence demandé. Cela a selon lui permis de "favorisé la résolution de cette situation".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !