Syrie : pour Bachar Al-Assad, la journaliste Marie Colvin est "responsable" de sa propre mort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : pour Bachar Al-Assad, la journaliste Marie Colvin  est "responsable" de sa propre mort
©Reuters

Accusations

Syrie : pour Bachar Al-Assad, la journaliste Marie Colvin est "responsable" de sa propre mort

Cette Américaine avait été tuée lors d'un bombardement du régime syrien, aux côtés du photographe français Rémi Ochlik, en 2012.

Pas de sentiments. Le président syrien est revenu sur la mort de la journaliste américaine Marie Colvin, tuée lors d'un bombardement imputé au régime, en 2012 à Homs. Sur NBC, Bachar Al-Assad a jugé que cette dernière était "responsable" de sa propre mort alors qu'une plainte vient d'être déposée par la famille de la reporter contre le régime syrien. "Elle était entrée illégalement en Syrie, elle a travaillé avec les terroristes [les rebelles pour le régime], (…) elle est donc responsable de tout ce qu’il lui est arrivé" a tranché le leader controversé.

Selon lui, personne ne peut affirmer que le bombardement initial est l'œuvre du régime. "Les forces armées ne savaient pas que Marie Colvin se trouvait quelque part" explique-t-il. "Personne ne sait si elle a été tuée par un missile, de quel type, et d’où il a pu être tiré." Au contraire la famille affirme que Damas avait intercepté des communications de la journaliste avant de bombarder l'immeuble où elle se trouvait avec d'autres journalistes. Le photographe français Rémi Ochlik avait lui aussi péri dans cette attaque. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !