Syrie : Israël procède à des tirs de sommation, une première depuis 40 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : Israël procède à des tirs de sommation, une première depuis 40 ans
©

Avertissement

Syrie : Israël procède à des tirs de sommation, une première depuis 40 ans

Dimanche, l'armée israélienne a tiré des coups de semonce en direction de la Syrie en réponse à un obus syrien. Cela n'était plus arrivé depuis 1973.

Dimanche, la tension est montée d'un cran. L'armée israélienne a procédé à des tirs de sommation en direction de la Syrie après la chute d'un obus syrien dans la partie du Golan occupée par Israël. Et Israël réagira "plus durement" en cas de nouveaux tirs syriens, a averti le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak. Il s'agit du premier incident de ce genre depuis 1973.

"Il y a peu de temps, un obus de mortier a touché un poste de l'armée israélienne sur le plateau du Golan, près de la frontière israélo-syrienne, dans le cadre du conflit interne en Syrie, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué. En réponse, les soldats israéliens ont tiré des coups de semonce en direction des zones syriennes."

Outre les tirs de semonce, Israël a déposé une plainte auprès des forces de l'ONU stationnées sur le Golan, accompagnée d'un avertissement : "Les tirs émanant de Syrie vers Israël ne seront pas tolérés et notre réponse sera sévère".

Ces dernières semaines, les incidents se sont multipliés sur le plateau du Golan, un territoire stratégique pris par Israël à la Syrie lors de la guerre des Six Jours, en 1967 et annexé en 1981. Trois obus de mortier venus de Syrie - apparemment "tirés par erreur lors de combats entre les différentes forces en présence en Syrie", selon l'armée - étaient déjà tombés jeudi sur le Golan sans faire ni victime ni dégâts. Lundi, c'était un véhicule militaire israélien qui avait été endommagé par des balles perdues. 

Officiellement, la Syrie est toujours en guerre contre Israël depuis la guerre de Six Jours de 1967. Cette dernière avait conduit l'Etat hébreu à occuper une partie du plateau du Golan. Depuis, une force d'observation non armée de l'ONU veille le long d'une zone de séparation de 3 à 6 kilomètres entre les deux pays.

Lu sur Le Télégramme

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !