Syrie : douze enfants de djihadistes ont été rapatriés en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Syrie : douze enfants de djihadistes ont été rapatriés en France
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Rapatriement

Syrie : douze enfants de djihadistes ont été rapatriés en France

Des enfants qui se trouvaient dans des camps kurdes au nord-est de la Syrie ont été remis à la France. Douze enfants de djihadistes français ont ainsi été rapatriés.

Selon des informations de BFMTV, douze enfants français, en très bas âge, ont été remis dimanche à la France par les autorités kurdes en Syrie. Ces enfants, âgés entre 1 et 12 ans, vivaient dans des camps du nord-est de la Syrie. 

Un avion militaire français a été affrété pour leur rapatriement. Deux enfants de nationalité néerlandaise ont également été rapatriés lors de ce vol. L'avion a atterri à l'aéroport de Villacoublay. 

Le quai d'Orsay a publié un communiqué : 

"La décision a été prise au regard de la situation de ces jeunes enfants particulièrement vulnérables."

D'après des précisions de BFMTV, l'un de ces enfants, âgé de 3 ans, est le fils d'un des djihadistes français condamnés à mort en Irak. 

Depuis leur arrivée en France, les enfants ont été pris en charge dans une structure hospitalière. Ils vont être pris en charge par l'aide sociale à l'enfance dans le cadre d'une ordonnance de placement provisoire, valable 10 jours. Un juge va devoir statuer sur leur avenir après avoir organisé une audience. 

Les familles des enfants, les grands-parents notamment, pourraient se présenter à cette audience. Le magistrat décidera ensuite de leur capacité à accueillir ces enfants qu'ils rencontrent parfois pour la toute première fois. 

En mars dernier, cinq enfants de djihadistes, âgés entre 1 et 5 ans, avaient été rapatriés en France. 

Selon le Quai d’Orsay, environ 450 ressortissants français affiliés à Daech sont en prison ou retenus dans des camps de réfugiés dans le nord-est de la Syrie.

Les autorités kurdes sont débordées par la gestion de détenus. Plusieurs femmes se sont échappées d'un camp du nord-est syrien la semaine dernière. Depuis plusieurs mois, les Kurdes exigent le rapatriement des femmes et des enfants de djihadistes étrangers vers leurs pays.  

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !