Syrie : Bachar al-Assad accuse la France d'avoir "été le porte-étendard du soutien au terrorisme" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : Bachar al-Assad accuse la France d'avoir "été le porte-étendard du soutien au terrorisme"
©Reuters

Critiques

Syrie : Bachar al-Assad accuse la France d'avoir "été le porte-étendard du soutien au terrorisme"

"Elle n'est pas en position de donner une évaluation d'une conférence de paix" a-t-il également affirmé.

Il y a quelques jours, la France a accusé Bachar al-Assad d'avoir fait "obstruction" aux dernières négociations à Genève sur le conflit syrien. Dimanche, si le président français Emmanuel Macron a estimé qu'il fallait "parler" au dirigeant de Damas (et à ses représentants), il a estimé que ce dernier devra "répondre de ses crimes". Des interventions qui n'ont pas été du goût du principal intéressé, qui a vivement critiqué l'action de Paris dans ce dossier.

"La France a été le porte-étendard du soutien au terrorisme en Syrie dès les premiers jours" du conflit, a réagi Bachar al-Assad devant des journalistes."Elle n'est pas en position de donner une évaluation d'une conférence de paix. Celui qui soutient le terrorisme n'a pas le droit de parler de paix et n'a même pas le droit de s'ingérer dans les affaires syriennes", a-t-il précisé. Plutôt que les négociations de Genève, le régime syrien donne sa préférence à des pourparlers prévus l'an prochain à Sotchi, et organisés par Moscou.

A LIRE AUSSI  - Syrie : Vladimir Poutine a gagné son pari

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !