Syrie : les journalistes devraient être évacués | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : les journalistes devraient être évacués
©

Bonne nouvelle

Syrie : les journalistes devraient être évacués

Ces départs font suite à la mort mercredi d'un jeune photo-reporter français et d'une journaliste américaine dans le bombardement d’un centre de presse.

[Mis à jour le 24 février à 19h]

Le Comité international de la Croix-Rouge et le Croissant rouge syrien se trouvent actuellement à Baba Amro, un quartier rebelle de Homs, pour évacuer les victimes des bombardements, dont les deux journalistes occidentaux blessés et les corps de deux autres reporters tués, a fait savoir le porte-parole du CICR à Damas, Saleh Dabbakeh.

Au moins onze ambulances se trouveraient sur place.

[Mis à jour le 23 février à 17h30]

En visite à Tourcoing, Nicolas Sarkozy a parlé d'"assassinat". "Ceux qui ont fait ça devront rendre des comptes", a-t-il ajouté.

[Mis à jour le 23 février à 13h45]

Damas nie toute responsabilité dans la mort des deux journalistes tués mercredi dans la ville rebelle d'Homs, en Syrie. "Nous refusons les déclarations qui font endosser à la Syrie la responsabilité de la mort de journalistes qui se sont infiltrés sur son territoire sous leur propre responsabilité", a réagi le ministère des Affaires étrangères, cité par la télévision d'Etat.

Les deux journalistes sont morts  dans le bombardement d’un centre de presse de militants opposés au régime de Bachar al-Assad. Rémi Ochlik, un photo-reporter français de 28 ans et l’Américaine Mary Colvin, 55 ans, journaliste pour le quotidien britannique The Sunday Times.

Selon un militant, "trois ou quatre autres journalistes étrangers ont été blessés". Un obus serait tombé sur la maison, suivi de tirs de roquette qui aurait tué les deux journalistes qui tentaient de s’échapper.

"C'est absolument bouleversant. C'est terrible, a déclaré le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, Ils ont en plus été poursuivis alors qu'ils essayaient d'échapper aux bombardements".

Rémy Ochlik avait effectué des reportages en Haïti et au Congo et était le co-fondateur de l’agence photo IP3 Press. Mary Colvin avait couvert les conflits en Yougoslavie, en Iran ou en Libye. Elle avait perdu un œil lors d’un reportage au Pakistan.

Au total, trois journalistes ont été tués en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad. Le 11 janvier dernier, le grand reporter français Gilles Jacquier avait été tué à Homs lors d’un voyage autorisé par les autorités.

Au total, plus de 7600 personnes, en majorité des civils, ont été tuées dans les violences depuis mars 2011, selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !