Syrie : 160 soldats tués par balle par les djihadistes de l'Etat islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : 160 soldats tués par balle par les djihadistes de l'Etat islamique
©

Le massacre continue

Syrie : 160 soldats tués par balle par les djihadistes de l'Etat islamique

Ils ont été assassinés cette semaine dans la province de Raqqa, près de la frontière avec la Turquie.

Les djihadistes de l'Etat islamique continuent de gagner du terrain en Syrie et en Irak - et y multiplient les exactions. L'EIIL a ainsi "exécuté entre hier et aujourd’hui à l’aube plus de 160 soldats syriens dans trois lieux différents de la province de Raqqa qu’ils contrôlent", a déclaré à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme Rami Abdel Rahmane.

Selon lui, ces soldats auraient été en partie kidnappés à la fin du mois de juillet lors de la prise par les djihadistes d'une base militaire, appelée "base 17". D'autres auraient été enlevés suite à la prise de l'aéroport militaire de Tabqa ce dimanche, près du barrage du même nom : contrôlé originellement par 1 400 soldats, 200 ont été exécutés, environ 200 autres kidnappés, 700 sont en fuite et le reste combat visiblement toujours les djihadistes.

>> A lire, sur le même sujet : Dans le piège de Bachar : pourquoi nous n’aurons pas d’autre choix que de renouer des liens avec el-Assad

Que ce soit du côté des partisans de Bachar el-Assad ou de ceux de l'EIIL, les exactions aux droits de l'homme se poursuivent sans relâche, selon l'ONU. Elle a publié un rapport accablant en ce sens, publié ce mercredi.

 

Vu sur le Soir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !