SeaFrance: les syndicats refusent le projet de reprise de la SNCF | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
SeaFrance: les syndicats refusent le projet de reprise de la SNCF
©

Touché coulé

SeaFrance: les syndicats refusent le projet de reprise de la SNCF

Les procédures de licenciement vont être lancées.

Les élus du CE de la compagnie de ferries SeaFrance ont voté aujourd'hui, lundi 23 janvier, contre le plan social proposé par la SNCF, maison-mère de la compagnie, ce qui va déclencher les procédures de licenciement. "Le mandataire judiciaire a obtenu un vote du CE sur le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), ce qui va permettre l'envoi aujourd'hui même des lettres de licenciement", explique une source proche du dossier, sur Le Figaro.fr.

Il y a eu un "vote contre à l'unanimité des élus, huit voix contre, parce que les engagements du gouvernement et de la SNCF n'ont pas été respectés. Nous, ce qu'on souhaite, c'est que le PSE soit renégocié et discuté correctement", a déclaré à l'AFP Eric Vercoutre, secrétaire général du comité d'entreprise et leader de la CFDT Maritime Nord.

Un minimum de 300 lettres de licenciement seront adressées aujourd'hui aux salariés SeaFrance qui n'ont pas manifesté leur volonté d'être reclassés au sein de la SNCF, maison mère de la compagnie de ferries liquidée, a indiqué une source proche du dossier. Sur les 872 salariés que comptait SeaFrance au moment de sa liquidation, le 9 janvier, environ 200 ont manifesté leur intérêt pour les postes proposés par la compagnie ferroviaire, selon la même source.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !