Emmanuel Macron a salué la mémoire des deux soldats Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont lors de l'hommage national aux Invalides | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Emmanuel Macron a salué la mémoire des deux soldats Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont lors de l'hommage national aux Invalides
©Capture d'écran BFMTV

Hommage aux militaires

Emmanuel Macron a salué la mémoire des deux soldats Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont lors de l'hommage national aux Invalides

La cérémonie solennelle en hommage à Cédric de Pierrepont et à Alain Bertoncello s'est déroulée ce mardi matin. Les deux militaires ont été tués lors de l'opération de sauvetage menée au Burkina Faso. Quatre otages ont été libérés, dont deux Français.

12h02 : Les cercueils de Cédric de Pierrepont et d'Alain Bertoncello ont quitté la cour des Invalides. Ils étaient portés par les membres du commando. 

11h50 : Les deux soldats sont faits chevaliers de la Légion d'honneur

"De Valmy à Verdun, ceux qui ont fait don de leur jeunesse pour leur pays, pour la liberté, ceux dont on dit qu'ils sont tombés mais qui chaque fois ont élevé la France, c'est la cohorte de la grande histoire, celle de Français qui se sont battus pour la grandeur de la France, que vous rejoignez aujourd'hui, l'un et l'autre. (…)Pour les peuples libres, pour les grandes nations, les noms des héros ne s'effacent jamais. Maître Cédric de Pierrepont et maître Alain Bertoncello, au nom de la République française, je vous fais chevaliers de la Légion d'honneur. Vive la République et vive la France !"

11h30 : Emmanuel Macron débute son discours. 

"La France était encore endormie en cette nuit du 9 au 10 mai lorsqu'au nord du Burkina Fasso, nos forces spéciales s'engagèrent. La mission était périlleuse, les ravisseurs déterminés, la mission était difficile. Mais la mission était nécessaire. La France n'abandonne jamais ses enfants. Jamais notre pays ne plie. Toujours (les ravisseurs) trouveront nos armées, ces unités d'élite, sur notre chemin. Nous continuerons à lutter contre le terrorisme".  

"En tête de la colonne d'assaut, deux hommes, deux guerriers d'exception : le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello". Ils "pénétrèrent dans les tentes pour sauver les vies des nôtres et ne prendre aucun risque pour eux. Les otages furent extraits mais l'ennemi tira à bout portant. Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello tombèrent. La mission fut un succès mais nos deux militaires ne furent plus. Ils étaient morts en héros, pour la France car pour eux rien n'est plus précieux que la vie des otages".

11h25 : Les cercueils des deux soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello font leur entrée dans la cour des Invalides. Les commandos de marine qui portent les cercueils sont masqués pour protéger leur anonymat. 

11h08 : Les deux groupements, le Bagad de Lann-Bihoué et la Musique des équipages de la flotte, jouent la Marseillaise face au chef de l'Etat. Emmanuel Macron va passer les troupes en revue. Le chef de l'Etat s'adresse aux familles des soldats, dans un instant d'immense émotion. Brigitte Macron est également présente.   

10h45 : Les familles de Cédric de Pierrepont et d'Alain Bertoncello sont arrivées. Certains ont apporté des portraits des deux militaires. Les deux compagnes des deux soldats sont très émues. 

10h40 : De nombreuses personnalités politiques sont présentes comme Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon ou bien encore le procureur général auprès de la Cour de cassation, François Molins. 

10h20 : Plusieurs centaines de personnes suivent la cérémonie via un écran géant installé depuis l'esplanade des Invalides.

La cérémonie débutera à 11h. 

10h10 : Le convoi funéraire se dirige vers l'Hôtel national des Invalides. 

10h05 : Le convoi funéraire s'est élancé sur le pont Alexandre III. La foule a entonné l'hymne national à leur passage. 

La cérémonie sera présidée par Emmanuel Macron. 

La ministre des armées, Florence Parly, a invité "les Français à venir nombreux, ou à se joindre par la pensée". 

Le Figaro - Le Monde - BFMTV - Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !