Stéphane Le Foll annonce être candidat à la tête du Parti socialiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Stéphane Le Foll annonce être candidat à la tête du Parti socialiste
©REUTERS/Gonzalo Fuentes

Et de deux

Stéphane Le Foll annonce être candidat à la tête du Parti socialiste

L'ancien ministre de l'Agriculture, proche de François Hollande, veut présenter un projet pour sauver un parti "exsangue" et "inaudible aux oreilles des Français".

Un nouveau challenger dans l’arène. A l’occasion d’un entretien au quotidien Le Maine Libre, journal de la Sarthe dont il est député, Stéphane Le Foll a annoncé sa candidature au poste de premier secrétaire du Parti socialiste. "J'ai décidé de relever le défi, ou plutôt les défis qui sont face à nous, en présentant un projet devant les militants" a-t-il indiqué, avant de lister les embûches sur son chemin. "Le PS fait face à une double défaite, présidentielle et législative. Il est exsangue, inaudible aux oreilles des Français".

L’ancien ministre de l’Agriculture de François Hollande, et très proche de ce dernier, a également salué Najat Vallaud-Belkcaem. L’ex-ministre de l’Education nationale avait été pressentie un temps comme la grande favorite pour ce scrutin, mais a finalement déclaré la semaine dernière qu’elle n’y prendrait pas part. "Najat Vallaud-Belkacem a pris sa décision que je respecte. Nous avons servi ensemble dans les mêmes gouvernements et je salue son engagement car nous aurons besoin d'elle" a assuré celui qui revendique aujourd'hui être "dans l'opposition" et avoir "voté contre le budget, favorable aux plus riches".

L'élection du premier secrétaire est prévue le 29 mars et les intéressés ont jusqu’au 27 janvier pour faire part de leur candidature. Pour l’heure, seul le député Luc Carvounas, et Stéphane Le Foll donc, se sont officiellement déclarés.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !