Stéphane Le Foll a promu des femmes malgré des "dossiers techniques" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Stéphane Le Foll a promu des femmes malgré des "dossiers techniques"
©

Phallocrate

Stéphane Le Foll a promu des femmes malgré des "dossiers techniques"

Le ministre de l'Agriculture s'est attiré les foudres sur Twitter en défendant maladroitement la parité au sein de son cabinet...

En tentant de défendre la parité, le ministre de l', Stéphane Le Foll, souligne dans une interview au site de l'Express qu'il a recruté des femmes "bien que (le)s dossiers soient très techniques". "S'agissant du sexisme, il faut être continuellement vigilant", ajoute-t-il. Repérée par les internautes, la petite phrase a aussitôt été tournée en dérision sur Twitter. C'est aussi sur le réseau social que le ministre, proche de , a réagi, contestant l'interprétation de ses propos.

"Je m’inscris en faux contre l’interprétation de mes propos", a-t-il écrit sur Twitter. "Ma cheffe de cabinet, mes conseillères enseignement recherche, budgétaire, parlementaire, végétal outre-mer et presse sont des femmes !" Sur son malheureux commentaire, il se justifie ainsi : "Les femmes sont sous-représentées dans les métiers techniques» et «oui, c’est difficile de faire un cabinet paritaire, c’est une volonté politique !"

La ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a volé à son secours en qualifiant d'"injuste" les sarcasmes dont le ministre a été l'objet. "Stéphane Le Foll est l'un des ministres qui s'est le plus investi dans le travail collectif pour l'égalité des sexes et la parité, alors même qu'il a à traiter de dossiers où les questions d'égalité sont loin d'être allées de soi jusqu'à présent", a-t-elle déclaré.

Lu sur Le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !