Stade de France : un des kamikazes a été appréhendé vivant par un CRS avant de décéder | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Stade de France : un des kamikazes a été appréhendé vivant par un CRS avant de décéder
©Reuters

Coup dur pour l'enquête

Stade de France : un des kamikazes a été appréhendé vivant par un CRS avant de décéder

Waled S. est décédé lors de son transfert à l'hôpital, révèle Le Point.

Un CRS a tenté de secourir le kamikaze égyptien du Stade de France, révèle Le Point ce dimanche. Le kamikaze est Waled Abdelrazak S., 27 ans, un Égyptien né à Alexandrie. Il a été le second kamikaze à actionner sa ceinture explosive devant le stade, vendredi soir.

"Les CRS, déjà en alerte à la suite de la première explosion et alors qu'ils évacuaient les premiers blessés et les supporters apeurés, tombent nez-à-nez avec le kamikaze blessé en train de gémir", révèle le magazine.

L'un des CRS a commencé à effectuer les gestes de premiers secours, notamment un point de compression au niveau de l'artère fémorale. Cela n'a pas suffit : le terroriste est décédé dans une ambulance, durant son évacuation. Un coup dur pour l'enquête ; mais le passeport égyptien de l'individu a été retrouvé dans sa veste.

Pour rappel, sept terroristes sont morts vendredi soir en se faisant exploser, au Bataclan et au Stade de France, selon le procureur de la république de Paris. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !