Sotchi : des Pussy Riot agressées par les autorités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le groupe contestataire a été sévèrement réprimé ce vendredi
Le groupe contestataire a été sévèrement réprimé ce vendredi
©Capture d'écran Youtube

Violence olympique

Sotchi : des Pussy Riot agressées par les autorités

Elles ont été passées à tabac à coups de fouet par les forces de sécurité locales.

L’action de protestation au sein de Sotchi a tourné court. Des membres du groupe Pussy Riot ont essayé de scander, encagoulées, "Poutine va vous apprendre à aimer la Mère patrie" avant de se faire violemment réprimer par une milice cosaque qui patrouillait pour les forces de sécurité russes. Certaines femmes ont été les cibles de coups de fouet ainsi qu’un photographe. Les six Pussy Riot voulaient protester devant une banderole des Jeux olympiques. Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, déjà condamnées à deux ans de prison pour avoir chanté une prière punk dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou en février 2012 avant d’être libérées, étaient présentes.

Sur son compte Twitter, Nadejda Tolokonnikova a écrit : "devant une banderole Sotchi 2014 des cosaques ont attaqué les Pussy Riot, ils nous ont battues avec des fouets et nous ont aspergées avec des gaz lacrymogènes". Depuis leur libération, les deux jeunes femmes continuent de défier les autorités russes. Ce mardi, elles ont été brièvement détenues après avoir été arrêtées à Sotchi. Elles étaient accusées de cambriolage.

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !