Sondages : Hollande chute encore, les Français veulent un remaniement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande chute encore dans les sondages
François Hollande chute encore dans les sondages
©

La dégringolade continue

Sondages : Hollande chute encore, les Français veulent un remaniement

Le président enregistre une nouvelle baisse de sa cote de popularité selon deux sondages publiés ce mardi qui le placent à 24% et 25% d'opinions favorables.

Les enquêtes d'opinion se suivent et se ressemblent pour François Hollande. Rien n'y fait : le président de la République ne décolle pas. Ce mardi, deux nouveaux sondages montrent une nouvelle baisse de la cote de popularité du chef de l'Etat. Dans un premier temps, une enquête Ifop-Paris Match indique que François Hollande ne recueille que 25% d'opinions favorables, soit une baisse de 5 points par rapport au dernier baromètre. François Hollande se retrouve ainsi à la quarante-cinquième position du classement des personnalités, loin derrière Marine Le Pen, 26eme avec 38% de bonnes opinions, Jean-Luc Mélenchon 35e (35%) ou encore Jean-François Copé, 37e (34%). La libération des otages n'aura donc pas eu de répercussions positives pour François Hollande.

Le président de la République atteint ainsi son plus bas niveau de popularité depuis le début du quinquennat, dépassant le record d'impopularité de Nicolas Sarkozy (32% en mars 2011), toujours selon ce même sondage. Seuls les sympathisants du Parti socialiste soutiennent encore majoritairement (69% de bonnes opinions) le président de la République. Paris Match décrypte ces tristes records de François Hollande. L'hebdomadaire assure que le président n'a jamais aussi peu eu de satisfaits depuis son élection, 25 % (-5), jamais autant de mécontents sous la Ve République, 75 % (+6), et jamais autant de très mécontents, 48 % (+3).

La cote de François Hollande atteint aussi son plus bas niveau avec 24% ( -5 points) d'opinions positives dans un autre sondage, LH2/Le Nouvel Observateur. C'est là le pire niveau jamais enregistré par ce baromètre mensuel depuis 2007. Le Nouvel Obs assure que "Nicolas Sarkozy, quand il était à l'Elysée, n'était jamais tombé sous la barre des 30% de mauvaises opinions". "Nous sommes dans un contexte de défiance généralisée à l’égard de François Hollande", observe l'institut LH2. Car si 70% des sondés (+4 points) ont une mauvaise image du chef de l'Etat, en leur sein, la proportion des opinions "très négatives" grimpe à 43%, soit une hausse de 12 points. 

De plus, selon le sondage LH2/Nouvel Observateur, 72% des Français estiment que François Hollande ne pourra pas redresser la France avant la fin de son mandat (-5 points en six mois). Enfin, 59% des Français estiment également qu'un remaniement ministériel est nécessaire (48% chez les sympathisants socialistes). Et si celui-coi devait intervenir, seulement 6% des personnes interrogées souhaitent le maintien de Jean-Marc Ayrault à son poste. Pour le remplacer, Manuel Valls est cité comme favori (35%) devant Martine Aubry (21%). Le maire de Lille est cependant le favori chez les sympathisants de gauche (39% contre 24% pour Manuel Valls).

Le sondage Ifop/Match a été réalisé par téléphone du 8 au 9 novembre auprès d'un échantillon de 1.025 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Le sondage LH2/Nouvel Observateur a été réalisé par téléphone du 7 au 9 novembre sur un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !