Sondage présidentielle : Mélenchon confirme, Le Pen et Macron au coude-à-coude | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage présidentielle : Mélenchon confirme, Le Pen et Macron au coude-à-coude
©JOEL SAGET

Stable

Sondage présidentielle : Mélenchon confirme, Le Pen et Macron au coude-à-coude

Selon l'enquête du CEVIPOF, réalisée par Ipsos / Sopra Steria pour Le Monde, les deux favoris reculent mais François Fillon n'en profite pas.

Les sondages se suivent et se ressemblent. Avec quelques points de plus ou de moins, le trio de tête s'accroche à son podium. Selon l'enquête du CEVIPOF, réalisée par Ipsos / Sopra Steria pour Le Monde, Marine Le Pen et Emmanuel Macron restent en tête des intentions de vote du premier tour de la présidentielle avec chacun 25% des voix mais deux points en moins pour la candidate du Front national et un point en moins pour celui d'En Marche ! Derrière, François Fillon semble loin avec 17,5% des intentions (stable).

La confirmation reste Jean-Luc Mélenchon qui gagne 3,5 points pour atteindre 15%, au détriment de Benoît Hamon qui tombe à 10% (-2,5 points). Suivent Nicolas Dupont-Aignan (4, +0,5), Jean Lassalle, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou (1%) puis Jacques Cheminade et François Asselineau (<0,5%).

Reste que 36% des personnes interrogées affirment que leur vote peut encore changer, particulièrement chez ceux qui ont choisi les petits candidats. Mais aussi chez Benoît Hamon : 48% de ceux qui pensent voter pour lui estiment qu'ils peuvent encore changer d'avis. Vers Jean-Luc Mélenchon. De la même façon, 39% des électeurs d'Emmanuel Macron sont encore hésitants. Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait face à Marine Le Pen avec 61% des voix.

Enquête réalisée sur un échantillon de 14 300 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, réalisée du 31 mars au 2 avril 2017, selon la méthode des quotas.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !