Sondage élection présidentielle : Le Pen largement en tête devant Macron, Fillon distancé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage élection présidentielle : Le Pen largement en tête devant Macron, Fillon distancé
©AFP

Tendances

Sondage élection présidentielle : Le Pen largement en tête devant Macron, Fillon distancé

D'après le dernier sondage Ipsos-Cevipof pour Le Monde, l'électorat de la présidente FN est aussi celui qui exprime le moins de doute sur son choix.

"PenelopeGate", encore et toujours. Depuis les révélations du Canard enchaîné sur un emploi présumé fictif pour son épouse, François Fillon connait une lente chute dans les sondages en vue de l'élection présidentielle. Une mauvaise passe confirmée par le dernier sondage Ipsos-Cevipof pour Le Monde. Sorti ce jeudi, il place le candidat Les Républicains à la troisième place des intentions de vote au premier tour, avec 18,5% des voix, contre 26% pour Marine Le Pen et 23% pour Emmanuel Macron. Un écart donc relativement important, surtout comparé aux sondages plus récents qui mettent Fillon et Macron au coude-à-coude.

Le candidat d'En marche! se qualifierait donc pour le second tour, mais pourrait voir son score grignoter par François Bayrou. Si ce dernier se déclare candidat (il affirme ne pas avoir encore pris sa décision), le leader du Modem récolterait 6% d'intentions de vote, et prendrait trois points à Emmanuel Macron (à 20%) contre un seul pour François Fillon (17,5%) et Marine Le Pen (25%).

Parmi les autres candidats, Benoît Hamon recueillerait 14,5% des intentions de vote, devant Jean-Luc Mélenchon à 12% puis Nicolas Dupont-Aignan à 3% et Yannick Jadot à 2%. L'autre enseignement du sondage consiste en la sûreté des votes. L'électorat de Marine Le Pen est celui qui exprime le moins de doute sur son choix : 74% se disent certains de voter pour la candidate frontiste. Ils sont 61% pour les électeurs de François Fillon et seulement 33% pour Emmanuel Macron.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !