Sondage : Nicolas Sarkozy au plus bas depuis 2012, l'érosion se confirme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage : Nicolas Sarkozy au plus bas depuis 2012, l'érosion se confirme
©Reuters

Pas au top

Sondage : Nicolas Sarkozy au plus bas depuis 2012, l'érosion se confirme

Selon le baromètre mensuel OpinionWay pour metronews et LCI publié ce jeudi, le président des Républicains recueille 30% d'opinions positives loin derrière Alain Juppé.

C'est une tendance qui semble se confirmer. Nicolas Sarkozy patine dans les sondages. Le président des Républicains qui avait connu des enquêtes d'opinions plutôt favorables sur son compte aussitôt après son retour en politique à l'automne 2014, ne possède plus le même crédit aujourd'hui auprès des Français. Sondage après sondage, sa cote baisse. Une spirale négative qui pourrait devenir alarmante pour lui.

Nouvel exemple en effet ce jeudi avec le baromètre mensuel OpinionWay pour metronews et LCI, l'ancien chef de l'Etat plafonne à 30% d'opinions favorables soit 2 points de moins qu'en juin. Mais le plus inquiétant pour lui réside sans doute dans le fait qu'il retrouve son niveau de 2012. Dans ce sondage, il arrive même en 12e et dernière position des personnalités d'opposition préférées des Français. A titre de comparaison, Marine Le Pen est en hausse de 4 points à 31%.

En tout dans ce baromètre depuis janvier 2015, Nicolas Sarkozy aura perdu 10 points. Il pointe loin derrière Alain Juppé, en tête des personnalités d'opposition, à 58% d'opinions favorables (+6). Autre point négatif enfin, les opinions favorables chez ses électeurs de 2012. Le président des Républicains est à 66%, un bon score mais Bruno Le Maire et Alain Juppé sont devant lui avec respectivement 77% et 75%. 

Méthodologie : sondage réalisé du 3 au 7 juillet auprès d'un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !