Sondage : Manuel Valls dégringole, François Hollande au plus bas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls et François Hollande.
Manuel Valls et François Hollande.
©REUTERS/Philippe Wojazer

Chute libre

Sondage : Manuel Valls dégringole, François Hollande au plus bas

Le Premier ministre perd 9 points de popularité pour s'établir à 36%, selon le baromètre Ifop pour le Journal du dimanche.

Manuel Valls enregistre une chute de 9 points de popularité, selon le baromètre Ifop pour le Journal du dimanche. Il passe ainsi de 45% d'approbation le mois dernier à 36% en août. C'estson niveau le plus bas depuis qu'il est à Matignon (avril 2014, 58%).

A la question : "Etes-vous satisfait ou mécontent de François Hollande comme président de la République ?", le chef de l'Etat recueille 17% de satisfaits, soit un point de moins qu'en juillet. Il tombe à son plus bas niveau dans ce baromètre depuis mai 2012. 

"L'absence de résultats perçus sur le terrain économique par les Français atteint le Premier ministre comme le chef de l'Etat", explique Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop. "Pour les Français, son discours volontariste tranche avec ses résultats", ajoute-t-il.

L'enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, par téléphone du 22 au 23 août.

Lu sur le JDD

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

(Pas de) révolution en vue ? Le sondage qui montre que les Français ont perdu le goût de la révolte… mais pas de la résistanceSondage d'opinion : à quand remonte son invention ?Simplification, logement, investissement… François Hollande peut-il annoncer autre chose que ce qu’il a déjà dit et redit sur les mêmes sujets ?A l’approche de la rentrée politique, les tensions entre Manuel Valls et les frondeurs sont encore vives

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !