Sondage : Laurent Wauquiez séduit l'électorat de droite... mais inquiète ailleurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage : Laurent Wauquiez séduit l'électorat de droite... mais inquiète ailleurs
©MIGUEL MEDINA / AFP

En berne

Sondage : Laurent Wauquiez séduit l'électorat de droite... mais inquiète ailleurs

Par ailleurs, seulement 8% des Français estiment que les Républicains incarnent l'opposition, d'après un sondage publié par BFMTV.

Le sondage en dit certainement long sur les maux actuels des Républicains. D'après un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi, le parti de droite aurait bien du mal à incarner le renouvellement aux yeux des Français, tandis que Laurent Wauquiez crisperait une partie de l'électorat français.

Alors que se profile l'élection du prochain président du parti, et que le président de la région AURA fait figure d'immense favori, l'enquête révèle que ce dernier séduit à droite... mais beaucoup moins à gauche. Parmi les sympathisants de droite, 73% le trouvent "dynamique", 67% "sympathique", 63% "honnête", 52% qu'il "comprend" les gens comme eux. En revanche, 56% des Français le définissent comme "autoritaire" et "il inquiète" 52% des sondés. S'il n'en est pas encore là, ses ambitions élyséennes semblent également avoir du plomb dans l'aile : seuls 21% des sondés lui prêtent les qualités nécessaires pour être chef de l'Etat.

En ce qui concerne le parti en général, d'autres tendances sont clairement mauvaises : seulement 8% des Français estiment que les Républicains incarnent l'opposition. Un chiffre bien éloigné de celui des Insoumis (28%) ou du Front national (14%). Plus surprenant encore, les sympathisants de droite également placent la France insoumise en premier parti d'opposition (30%) devant les Républicains (29%).

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !