Sondage : Hollande en baisse, Valls pâtit de l'affaire Dieudonné | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Sondage : Hollande en baisse, Valls pâtit de l'affaire Dieudonné
©

Les Français donnent leur avis

Sondage : Hollande en baisse, Valls pâtit de l'affaire Dieudonné

La cote de popularité du président a reculé de deux points en janvier à 31% de bonnes opinions selon le baromètre mensuel BVA publié lundi.

Les sondages se suivent et se ressemblent : François Hollande ne décolle pas. Ainsi, le dernier baromètre BVA publié ce lundi fait état d'une nouvelle baisse de la cote de popularité du chef de l'Etat. Plus précisément le président est en recul de deux points en janvier à seulement 31% d'opinions favorables. Interrogés sur l'action de François Hollande en tant que président de la République, 68% des sondés ("2 points en un mois) ont répondu mi-janvier avoir une mauvaise opinion (36% "très mauvaise", 32% plutôt "mauvaise"), tandis que 25% ont déclaré en avoir une "plutôt bonne", 6% une "très bonne". 1% ne s'est pas prononcé, selon cette étude commandée par Orange, L'Express, la presse régionale et France Inter.

Seul motif de satisfaction pour le président : sa dernière conférence de presse semble avoir eu un impact positif sur la population. En effet, selon BVA à l'issue de celle-ci François Hollande a gagné 4 points par rapport à un sondage réalisé les 2 et 3 janvier avec une question légèrement différente ("Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion de François Hollande?"). Pas de quoi pavoiser tout de même car 80% des sondés estiment toujours que la politique menée par l'exécutif n'est pas "efficace" et 70% qu'elle n'est pas "juste".

De plus, si le sondage BVA montre que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault reste stable à 28% de bonnes opinions, il fait état d'un important changement : pour la première fois depuis son entrée au gouvernement Manuel Valls n'est plus en tête des personnalités politiques préférées des Français. L'affaire Dieudonné a donc été néfaste pour sa popularité puisque celle-ci est en baisse de 6 points à 49% de bonnes opinions. Il est désormais devancé par Alain Juppé, lui-même en recul de 4 points à 50%.

"Le leader incontesté de notre cote d'influence a commis une lourde erreur en engageant une bataille avec Dieudonné le mois dernier. Pas de son niveau, ce combat a été largement décodé comme un coup médiatique du ministre faisant en plus de la publicité" au polémiste récidiviste, note Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion.

Manuel Valls avait déjà perdu à la mi-janvier la première position du classement Paris Match-Ifop des personnalités politiques, chutant de 7 points avec 61%, cédait la place au maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë (63% +5). Les temps sont durs pour le ministre de l'Intérieur.

Sondage réalisé par internet les 16 et 17 janvier auprès d'un échantillon de 990 personnes (méthode des quotas) recrutées par téléphone et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Marge d'erreur allant de 1,4 à 3,1 selon le pourcentage recueilli.

lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !