Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

Blasphème

Son film anti-islam embrase le monde arabe : l'auteur sous protection

Le film "L'innocence des musulmans" a embrasé le monde arabe. Son auteur aurait manipulé l'équipe du film en cachant sa véritable vocation anti-musulmane.

L'auteur du film controversé qui a provoqué plusieurs journées de violences dans le monde arabe, Nakoula Basseley Nakoula, aurait demandé la protection de la police après avoir été identifié par les médias mercredi soir. Depuis, la maison de ce copte située à Cerritos, à 40 km au sud de Los Angeles, est sous surveillance tout en étant encerclée par les journalistes.

Réalisé par un cinéaste qui s'est prétendu américano-israélien mais qui serait en réalité de religion copte, le film entend retracer la vie du prophète Mahomet, présenté comme homosexuel et pédophile.

BFM TV et France TV info ont diffusé des extraits de l'interview d'une des actrices du film, qui explique avoir été trompée par le réalisateur. Le personnage de Mahommet lui a en effet été présenté comme quelqu'un d'autre : elle ne pensait pas s'adresser au prophète. De surcroît, les dialogues auraient été fait plusieurs fois et doublés a posteriori pour faire dire aux personnages des répliques différentes. Le scénario final serait donc très éloigné du script présenté à l'équipe.

 

La diffusion sur le net d'extraits du longs métrage L'innocence des musulmans a provoqué la colère d'une partie de la communauté  musulmane et une série de heurts a enflammé le monde arabe, avec des attaques contre le consulat américain en Libye et l'ambassade américaine au Yémen.

La nuit de jeudi à vendredi a été agitée, notamment au Caire, ou des échanges de pierres ont eu lieu entre des jeunes et la police. Quatre morts ont été recensés au Yémen. L'inquiétude monte au sujet de potentielles manifestations ce vendredi en Asie. En Iran, 500 personnes ont protesté aux cris de "Mort à l'Amérique" et "Mort à Israël" près de l'ambassade de Suisse à Téhéran, symbole des intérêts américains en Iran. Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a demandé à Washington de "punir" les auteurs du film et leurs soutiens financiers.

Les Etats-Unis ont mis en garde leurs ressortissants, auxquels il est déconseillé de se rendre en Algérie à cause du risque accru d’attentats anti-américains après des poussées de violences en Egypte, en Libye et au Yémen. «Il y a un grand risque d’attentat et d’enlèvement en Algérie», a indiqué le département d’Etat dans un communiqué, précisant que«même si les grandes villes sont bien protégées par la police, des attaques restent possibles».

 Le nouveau Premier ministre libyen élu, Moustapha Abou Chagour, annonce "une importante avancée" dans l’enquête sur l’attaque du consulat américain à Benghazi. «Nous avons fait une importante avancée. Nous avons des noms et des photos. Des arrestations ont eu lieu et d’autres sont menées au moment où je vous parle», déclare t-il dans sa première interview depuis son élection la veille à la tête du futur gouvernement.

Lu sur Le Point.fr
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.