Sommeil : ni trop, ni trop peu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Sommeil : ni trop, 
ni trop peu
©

ZZZZZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzz

Sommeil : ni trop, ni trop peu

Une carence ou un trop-plein de sommeil feraient vieillir le cerveau prématurément.

Le sommeil agit sur l'humeur et sur les capacités intellectuelles. Des chercheurs de la University of London ont montré que des changements du temps de sommeil sur une période de cinq ans affectaient significativement le vocabulaire et la mémoire à court terme. De mauvaises habitudes pourraient même entraîner une détérioration des capacités cérébrales équivalentes à un vieillissement pouvant aller jusqu'à 7 ans.

Les cobayes étudiés ont passé des tests de mémoire, de logique, de vocabulaire ou de phonologie. Ceux qui dormaient moins de 6 heures ou plus de 8 heures ont obtenu des scores nettement moins bons que les autres. D'après l'étude, le temps de sommeil idéal est de 7 heures. 

De précédentes études ont déjà montré que le temps de sommeil avait une incidence sur des données fondamentales comme la qualité de vie, les relations sociales, la santé physique et mentale, et donc sur l'espérance de vie.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !