Soldat tué à Londres : deux complices arrêtés par la police | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Soldat tué à Londres : deux complices arrêtés par la police
©

L'enquête se poursuit

Soldat tué à Londres : deux complices arrêtés par la police

Un homme et une femme ont été arrêtés jeudi pour complicité de meurtre dans l'affaire du soldat tué mercredi, en pleine rue à Londres.

Alors que le Royaume-Uni est sous le choc suite à l'assassinatd'un soldat en pleine rue de Londres mercredi, un homme et une femme de 29 ans ont été arrêtés jeudi pour complicité de meurtre. Selon Scotland Yard, ils sont actuellement interrogés dans un commissariat de Londres. Par ailleurs, la police londonienne a annoncé jeudi soir que 1 200 policiers supplémentaires sont déployés dans la capitale, "dans des emplacements clés parmi lesquels les sites religieux, les transports en commun et les zones d'affluence".

Mercredi, Lee Rigby, un soldat de 25 ans ayant servi en Afghanistan en 2009, a été sauvagement tué à coups de couteaux et de machette par deux hommes en pleine rue à Woolwich, un quartier du sud-est de Londres. L'un d'eux a expliqué son geste dans une vidéo, où il affirme avoir tué ce soldat par vengeance "pour les musulmans tués quotidiennement par des soldats britanniques". "Nous jurons par Allah le tout puissant que nous n'arrêterons jamais de vous combattre", ajoute-t-il d'une voix posée dans cette vidéo. 

Selon des témoins, lui-même et son complice ont encouragé les passants à filmer la scène alors qu'ils s'acharnaient sur le corps de leur victime, la lardant de coups aux cris de "Allah Akbar". Les deux hommes ont été interpellés sur les lieux du drame.

Le Premier ministre, David Cameron, a précisé que les deux suspects étaient connus des services de renseignement. Une enquête de routine va être menée pour vérifier si ces services ont bien fonctionné, souligne Le Monde. L'agresseur filmé est Michael Olumide Adebolajo, un britannique, né il y a 29 ans à Lambeth, dans la banlieue de la capitale anglaise. Issu d'un famille chrétienne originaire du Nigéria, il se serait converti à l'islam en 2003 en fréquentant un groupe extrémiste, appelé Al-Mujaharoun, explique Le Parisien.

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !