Solar Impulse 2 se lance dans son tour du monde sans une goutte d'essence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Solar Impulse 2 est correctement parti
Solar Impulse 2 est correctement parti
©Reuters

Energie gratuite

Solar Impulse 2 se lance dans son tour du monde sans une goutte d'essence

Couvert de panneaux solaires, l'avion mettra 5 mois à réaliser cet exploit, entrecoupés de douze escales.

Avec ses 72 mètres d'envergure, Solar Impulse 2 rivalise largement avec les plus grands avions de ligne. Surtout, l'engin réussit l'exploit de soulever ses 2,3 tonnes sans utiliser le moindre carburant, si ce n'est pas l'énergie solaire.

Recouvert de cellules photovoltaïques, il est parti ce lundi 9 mars vers 4 heures du matin depuis Abou Dhabi (un comble au pays du pétrole) pour un tour du monde inédit, piloté par les Suisses Bertrand Piccard et André Borschberg qui se relaieront au cours du voyage. Le premier collectionne les records, puisqu'il a réalisé en 1999 le premier tour du monde en ballon. Tous deux sont des pilotes très expérimentés.

Les conditions de vie seront spartiates, la cabine ne peut accueillir qu'une seule personne. C'est pourquoi une douzaine d'escales sont prévues pendant les 5 mois pour relayer le pilote. Ce lundi, c'est André Borschberg qui est parti le premier.

Le voyage sera expérimental et les inventeurs ne savent pas encore de quelle façon va réagir l'avion mais il est capable de longues traversées, même la nuit, grâce à des batteries de 600 kilos.

Si tout vas bien, Solar Impulse 2 reviendra dans 5 mois à Abou Dhabi, après avoir parcouru 35 000 kilomètres.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !