SNCF : les Français pronostiquent que la grève se prolongera en juillet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
SNCF : les Français pronostiquent que la grève se prolongera en juillet
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Encore et encore

SNCF : les Français pronostiquent que la grève se prolongera en juillet

73% des Français pensent que le mouvement de grève à la SNCF se prolongera en juillet, et une majorité la trouvent toujours injustifiée, selon un sondage Ifop pour le JDD.

Le mouvement de grève à la SNCF, qui dure depuis deux mois, ne prend toujours pas dans l'opinion. Selon un sondage Ifop pour Le JDD, il est jugé "injustifié" par 58% des Français, un chiffre constant depuis trois semaines et supérieur de deux points au sondage réalisé au début du mouvement. 

Sans surprise, les sympathisants de la République en marche sont 88% à trouver la grève injustifiée, mais aussi 75% des Républicains et 55% des proches de Front national. A l'inverse, 82% des proches de la France insoumise, 60% du PS et 45% du FN la trouvent justifiée.

64% des personnes interrogées souhaitent que le gouvernement "aille jusqu'au bout de la réforme telle qu'elle a été annoncée sans céder aux mobilisations et aux grèves".

En outre, 73% des Français pronostiquent que le mouvement de grève se prolongera en juillet. Ce taux est logiquement beaucoup plus élevé chez les partisans de la France insoumise (91%) que chez ceux de la République en marche (48%).

Pour ce dimanche, la direction de la SNCF prévoit un trafic perturbé, avec 2 Transilien sur 3, 1 train TER sur 2, 2 TGV sur 3 et 2 Intercités sur 5. Pour l'international, 4 trains sur 5 assureront les trajets.

Le sondage a été réalisé les 31 mai et 1er juin en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 1.024 personnes majeures (méthode des quotas).

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !