SNCF : la CFDT appelle à arrêter la grève alors que Lepaon (CGT) affiche une volonté de sortie de crise ce week-end | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
SNCF : la CFDT appelle à arrêter la grève alors que Lepaon (CGT) affiche une volonté de sortie de crise ce week-end
©Reuters

Dernière ligne droite ?

SNCF : la CFDT appelle à arrêter la grève alors que Lepaon (CGT) affiche une volonté de sortie de crise ce week-end

Sur la question des risques que fait peser la grève aux candidats passant les épreuves du baccalauréat, le numéro un de la CGT rejette l'idée "que le bac va être reporté ou annulé à cause de nous ! Il n'y a que 8% des lycéens qui prennent le train..."

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, interpelle François Hollande pour ouvrir "de vraies négociations" dans le conflit, estimant qu'on peut "trouver une sortie de crise ce week-end", dans un entretien paru dans le Parisien de ce samedi. Il précise que "la CGT n'a jamais demandé le report ni le retrait du projet de loi" sur la réforme ferroviaire. "On a simplement expliqué que s'il fallait plus de temps au gouvernement, il pouvait reporter de plusieurs jours les discussions". Elles doivent débuter mardi à l'Assemblée nationale. "On n'est pas contre une loi, mais contre son contenu."
Sur la question des risques que fait peser la grève aux candidats passant les épreuves du baccalauréat, le numéro un de la CGT rejette l'idée "que le bac va être reporté ou annulé à cause de nous ! Il n'y a que 8% des lycéens qui prennent le train..."
De son côté le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, a affirmé que ce mouvement "ne se justifie pas" et qu'"il faut l'arrêter". "Ce qui me choque c'est il n'y avait pas de raison de faire grève, encore moins de la continuer" et "il faut l'arrêter évidemment", a insisté le leader de la CFDT sur Europe 1. "La CGT et SUD ont fait suer beaucoup trop de gens avec cette grève", a lancé Laurent Berger qui se dit "préoccupé des usagers notamment des jeunes qui vont passer le bac lundi".
Selon lui, cette grève "ne se justifie pas" car il y a déjà eu "des discussions" avec les syndicats sur le projet de réforme ferroviaire contesté par la CGT et SUD-Rail. Dans ce projet, "le statut des cheminots est préservé et il y a des avancées pour les autres salariés du secteur ferroviaire", a estimé le numéro de la CFDT.

Une mobilisation en baisse continue

Si la grève se poursuivait, la SNCF a toutefois prévu un dispositif alternatif pour acheminer les candidats dans les centres d'examen.
Selon la direction de la Société nationale des chemins de fer (SNCF), la mobilisation faiblit chaque jour (17,49% de grévistes vendredi) même si les perturbations restent importantes pour les usagers, notamment sur les lignes TGV et en région parisienne, où la compagnie prévoyait samedi un train sur trois en moyenne. 
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !