SNCF : Jean-Luc Mélenchon dénonce "le travail de merde" des médias et dément avoir été expulsé du cortège | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
SNCF : Jean-Luc Mélenchon dénonce "le travail de merde" des médias et dément avoir été expulsé du cortège
©AFP

C'est dit

SNCF : Jean-Luc Mélenchon dénonce "le travail de merde" des médias et dément avoir été expulsé du cortège

Le leader des Insoumis a estimé que la presse pratiquait "un boulot de pilonnage contre les grévistes".

L’ambiance est toujours aussi bonne entre Jean-Luc Mélenchon et la presse. Alors qu’il participait à la manifestation des cheminots ce mardi, le leader de la France insoumise a été interrogé par un journaliste sur la situation des usagers dans les transports, et des Français désemparés sur les quais. La réponse a fusé : "Eh bien allez leur expliquer au lieu de faire votre sale boulot de pilonnage contre les grévistes. C'est vous les médias qui faites un travail de merde. Vous salissez les grévistes".

"Pourquoi vous insultez les médias ?" a répliqué le journaliste. Et Mélenchon de rétorquer : "Vous ne me demandez pas: “Est-ce que le train va mieux marcher quand il sera privé? Est-ce que le statut doit être modifié? Vous venez et vous me parlez des gens désemparés sur les quais. Bien sûr qu'ils sont désemparés. Mais il faut aller au fond, et réfléchir avec sa tête: sous les cheveux, il y a des os, et dessous il y a un truc gris, ça s'appelle un cerveau et c'est fait pour réfléchir à ce qui se passe".

Par ailleurs, le député a également nié avoir dû quitter le cortège des cheminots après avoir été la cible d'insulte. "Des médias inventent que j'aurais été expulsé de la manif cheminots. Pure invention. Question : combien de temps seront acceptés dans nos manifs des médias qui viennent y faire des provocs ?" a-t-il twitté.

BFMTV et l'AFP avaient rapporté un peu plus tôt l'inverse. La chaîne d'informations a ainsi diffusé une vidéo dans laquelle on voit le leader de la France insoumise récolter des sifflets. "Casse-toi!", "Dehors!", peut-on entendre.

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !