SNCF : 8 voyageurs sur 10 jugent les prix des billets trop élevés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Les usagers SNCF se plaignent des prix pratiqués par la compagnie ferroviaire
Les usagers SNCF se plaignent des prix pratiqués par la compagnie ferroviaire
©Reuters

Il faut que ça change

SNCF : 8 voyageurs sur 10 jugent les prix des billets trop élevés

Selon une enquête réalisée par l'association de consommateurs CLCV, ils sont aussi 66% à estimer que l'information sur les tarifs est insuffisante et opaque.

Trop chers, disparates, opaques, trop de retards... les critiques se multiplient. La SNCF est dans le collimateur des usagers. Pour faire simple, les voyageurs ne comprennent pas les tarifs de la SNCF. C'est en tout cas ce que démontre une enquête réalisée par l'association de consommateurs CLCV, relayée par RTL. Selon cette étude (que vous pouvez lire en cliquant ici), 82% de passagers se plaignent des tarifs trop prohibitifs pratiqués par la compagnie ferroviaire. Mais ce n'est pas la seule critique adressée à la SNCF. Ils sont aussi 66% à estimer que l'information sur les tarifs est insuffisante et opaque. Difficile de leur donner tort.

Selon l’association, il existe "des différences substantielles de tarif au kilomètre". Ainsi, au départ de province, les prix sont plus chers que les départs de Paris à hauteur de 32 % pour le tarif "moins cher" et de 28 % pour le tarif moyen. Ce résultat confirme les conclusions des enquêtes précédentes menées par cette association en 2012. Pour en arriver à de telles conclusions, la CLCV a mené un sondage à bord des trains auprès de 500 usagers qui révèle ce mécontentement généralisé des usagers du rail. En clair, l'association a effectué un relevé de tarifs sur un panel de 25 trajets, pour un départ le 18/19 octobre depuis Paris et plusieurs villes régionales. Deux trajets internationaux ont aussi été retenus (Paris-Barcelone, Paris-Londres). Le relevé a été effectué 3 mois, 2 mois et 1 mois avant le départ.

Possible explication avancée par l'association : la tarification de Réseau Ferré de France (RFF). En effet, "RFF facture l’infrastructure
de rail à la SNCF par une tarification au train quel que soit son taux de remplissage. Dès lors, les trajets au départ de régions ou interégionaux, souvent moins remplis qu’un trajet au départ de Paris, doit répercuter sur chaque billet un plus fort montant de péage RFF".

Les usagers de la SNCF se plaignent par ailleurs des retards, dont une partie significative considère qu'ils sont injustifiés. En clair, "les retards réguliers concernent 46,9% des personnes interrogées qui les considèrent injustifiés dans 17% des cas et parfois justifiés dans 60,7%. L’information délivrée lors des perturbations reste une attente forte du voyageur qui la ressent comme insuffisante ou rare dans 70,8%". 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !