Six organisateurs du meeting de Donald Trump à Tulsa dans l’Oklahoma ont été testés positifs au Covid-19 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Six organisateurs du meeting de Donald Trump à Tulsa dans l’Oklahoma ont été testés positifs au Covid-19
©Seth HERALD / AFP

Déconfinement politique

Six organisateurs du meeting de Donald Trump à Tulsa dans l’Oklahoma ont été testés positifs au Covid-19

Le président américain Donald Trump relance sa campagne ce samedi aux Etats-Unis. Le rassemblement prévu ce soir à Tulsa fait redouter des risques de contaminations. Six organisateurs du meeting ont d’ailleurs contracté le coronavirus.

L’épidémie de coronavirus pourrait continuer de perturber la campagne électorale pour la course à la Maison Blanche aux Etats-Unis. Six membres de l'organisation du meeting de campagne de Donald Trump samedi dans l'Oklahoma ont été testés positifs au Covid-19. Des procédures de quarantaine ont immédiatement été instaurées. 

Cet événement organisé dans l’Oklahoma est le premier meeting politique de Donald Trump depuis le début de l'épidémie de Covid-19 en mars dernier. Les taux d'infection dans l'Etat de l'Oklahoma continuent d'augmenter.

20.000 personnes sont attendues à ce meeting ce samedi soir.

La température de tous les membres du public sera prise à leur entrée et des masques et du gel désinfectant seront distribués à chacun. Les participants ont dû signer un document par lequel ils renoncent à toute poursuite légale si jamais ils contractaient le virus à cette occasion. 

Dans le contexte de la lutte contre les violences policières et au lendemain de "Juneteenth", la journée qui commémore l’émancipation des esclaves aux Etats-Unis, c’est effectivement dans une ville où eut lieu un lynchage massif de Noirs en 1921 que le locataire de la Maison Blanche s’exprimera pour la reprise de sa campagne. 

Même si l’électorat de l’Etat de l’Oklahoma lui est très majoritairement favorable, Donald Trump a tenu à adresser un message aux citoyens et aux militants qui souhaiteraient manifester contre sa venue ou contre ce meeting. 

"A tous les manifestants, les anarchistes, les agitateurs, les pillards et les voyous qui se rendraient dans l’Oklahoma, comprenez bien ceci : vous ne serez pas traités comme à New York, à Seattle ou à Minneapolis. Ce sera bien différent!".

Une manière de dire qu’au contraire des villes où les manifestants du mouvement "Black Lives Matter" ont été laissés libres d’agir, il ne tolérera pas d’éventuels troubles à Tulsa.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !