Séparation Hollande-Trierweiler : une "décision nécessaire" pour Sapin, toutes les réactions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Séparation Hollande-Trierweiler : une "décision nécessaire" pour Sapin, toutes les réactions
©REUTERS/Thibault Camus/Pool

Clap de fin

Séparation Hollande-Trierweiler : une "décision nécessaire" pour Sapin, toutes les réactions

François Hollande a annoncé samedi à l'AFP avoir "mis fin à la vie commune qu'il partageait avec Valérie Trierweiler". Une rupture largement commentée.

L’affaire est réglée. Circulez, il n’y a plus rien à voir ! Ce samedi, François Hollande a annoncé avoir "mis fin à la vie commune qu'il partageait avec Valérie Trierweiler". Une séparation qui intervient après deux semaines d’atermoiements suite aux révélations de l'hebdomadaire Closer sur la liaison de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet. Mais cette rupture a été largement commentée par la classe politique. Ainsi, ce dimanche, le ministre du Travail, Michel Sapin, proche du président de la République, a estimé que cette annonce était"une décision nécessaire" pour des raisons de "clarté", ajoutant qu'"aujourd'hui il n'y a plus de statut de première dame".

"C'est une décision de l'ordre de l'intime, du privé, même si lorsqu'on est président de la République par ailleurs, il y a une part de public dans toute part de sa vie privée, c'est une décision de l'ordre de l'intime d'un couple qui doit être respecté en tant que tel", a commenté Michel Sapin invité du Grand Rendez-vous Europe1/i Télé/Le Monde

.
Sapin : la séparation Hollande-Trieweiler, "une...par Europe1fr

Ce samedi, Roger Karoutchi, vice-président de l'UMP, s’est exprimé sur BFMTV. "La manière dont les choses se concluaient c'était leur affaire à tous les deux", a-t-il d'abord précisé. Avant d’ajouter : "J'espère que c'est la fin du feuilleton qui dure depuis trois semaines qui, entre guillemets, polluait l'activité publique", tout en reconnaissant qu'avec la fonction de chef de l'Etat il était difficile d'avoir une vie privée. De son côté, le conseiller régional socialiste Jean-Luc Romero, un proche de Valérie Trierweiler, a tweeté : "Mon affection indéfectible pour Valérie Trierweiler. Rien n'effacera la 1ère dame investie avec passion dans bien des causes humanitaires".

Sur Twitter aussi, Thierry Mariani a commenté cette séparation ? "Au moins Hollande est capable de prendre une décision dans sa vie privée. S'il pouvait en faire de même pour sa politique, ce serait bien. Point positif: on va enfin parler à nouveau de ce qui intéresse vraiment les Français : chômage, déficit, endettement, absence de croissance", a écrit dans plusieurs tweets le député UMP.

En attendant, ce dimanche, Valérie a embarqué en toute discrétion à Roissy-Charles de Gaulle à bord du vol Air France AF218, à destination de Bombay, pour soutenir l'ONG Action contre la faim (ACF).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !