Selon la DGSI, Emmanuel Macron aurait rencontré, sans le savoir, un espion chinois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon la DGSI, Emmanuel Macron aurait rencontré, sans le savoir, un espion chinois
©AFP

Sous surveillance

Selon la DGSI, Emmanuel Macron aurait rencontré, sans le savoir, un espion chinois

Le candidat a reçu la famille du ressortissant chinois tué à Paris aux côté de représentants d'associations.

C'est une note de la DGSI qui vient semer le trouble. Emmanuel Macron, en recevant la famille de Liu Shaoyao, un ressortissant chinois de 56 ans, tué à Paris par la police, aurait aussi convié, sans le savoir… un espion chinois. Le candidat a en fait reçu, aux côté de la famille, les représentants d'une vingtaine d'association, dont un certain Jaques Sun. Selon la note de la DGSI, révélée par le Parisien, cet homme serait un agent du renseignement chinois.

Jacques Sun est en fait l'actuel Président du Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France (CRAAF) et est bien connu des politiques. Il a d'ailleurs participé à plusieurs réunions avec les équipes de François Fillon sur les partenariats avec l'Asie. "C’est n’importe quoi" réplique Jacques Sun au Parisien. "Dans la situation actuelle, toutes les rumeurs circulent mais je suis un chef d’entreprise qui préside une association loi 1901. Moi qui ai grandi en France j’en suis l’un des membres fondateurs. Totalement bénévole et apolitique."

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !