Selon l'OCDE, "l’écart entre riches et pauvres ne cesse de se creuser," surtout en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Selon l'OCDE, "l’écart entre riches et pauvres ne cesse de se creuser," surtout en France
©REUTERS/Eduardo Munoz

Grand écart

Selon l'OCDE, "l’écart entre riches et pauvres ne cesse de se creuser," surtout en France

Dans un rapport inquiétant, l'organisation pointe du doigt les inégalités croissantes dans les pays les plus riches.

"Nous avons atteint un point critique. Les inégalités dans les pays de l’OCDE n’ont jamais été aussi élevées depuis que nous les mesurons." Le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, tire la sonnette d'alarme. Dans un rapport de 300 pages, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) affirme que l'écart se creuse dans les pays dont elle dépend, c'est-à-dire les 36 Etats les plus riches de la planète. Cela comprend notamment l'Europe, l'Amérique du Nord, le Japon et l'Australie. En détail, le rapport souligne que les "10 % les plus riches de la population ont un revenu d’activité qui est 9,6 fois supérieur à celui des 10 % les plus pauvres, alors que la proportion était de 7,1 dans les années 1980 et 9,1 dans les années 2000."

Et selon le rapport, "les données montrent que de fortes inégalités nuisent à la croissance. L’action politique devrait être motivée tant pour des raisons économiques que pour des raisons sociales." Parmi les pistes, s'occuper des conditions de travail notamment du travail à temps partiel qui est un facteur important d'inégalités. Les écarts sont particulièrement importants auprès des jeunes et des femmes, davantage soumis à la précarité. Au-delà de l'aspect social, le rapport précise que la croissance "a été amputée de 4,7%" entre 1990 et 2010 en raisons des inégalités.

En France, si les inégalités sont dans la moyenne de l'OCDE, elles ont "augmenté plus nettement que dans les autres pays entre 2007 et 2011" précise l'organisation. "Il s’agit d’une rupture importante par rapport à la tendance de long terme, puisque depuis les années 1980, les inégalités étaient relativement stables en France, alors qu’elles étaient en augmentation dans la majorité des pays de l’OCDE, inclus l’Allemagne ou les États-Unis."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !