Selon Jean-Lin Lacapelle, le soutien de Marion Maréchal Le Pen à Eric Zemmour est déjà acquis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Eric Zemmour assiste à un colloque consacré aux questions rurales, organisé par Le Mouvement de la Ruralité (LMR), à Paris, le 15 février 2022.
Eric Zemmour assiste à un colloque consacré aux questions rurales, organisé par Le Mouvement de la Ruralité (LMR), à Paris, le 15 février 2022.
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Les défections s’enchainent

Selon Jean-Lin Lacapelle, le soutien de Marion Maréchal Le Pen à Eric Zemmour est déjà acquis

Le député européen était interrogé sur BFM TV à propos d’un éventuel ralliement de Marion Maréchal Le Pen au candidat de « Reconquête ! »

Au lendemain du ralliement de l'eurodéputé élu sous l'étiquette du Rassemblement National Nicolas Bay à Éric Zemmour, la prochaine personnalité à sauter le pas pourrait pourrait être Marion Maréchal Le Pen. 

« C'est déjà acquis », a réagi ce jeudi le député européen du Rassemblement National Jean-Lin Lacapelle sur BFMTV. Très proche de la nièce de Marine Le Pen, il a précisé : « C'est cousu de fil blanc, tout le monde sait que Marion rejoindra Éric Zemmour, c'est une question de temps, elle l'a déjà plus ou moins implicitement dit ».

Au sujet de Nicolas Bay, Jean-Lin Lacapelle a ajouté que cette défection était une opération de « déstabilisation ». Avant d’ajouter : « Je crois que ça n'a déstabilisé ni la candidate, ni notre campagne ». 

Dans un entretien accordé au magazine Elle paru ce jeudi, Éric Zemmour, interrogé sur la possibilité de nommer Marion Maréchal à Matignon s'il était élu, a répondu que « bien sûr (...) ce serait envisageable ». « Si elle me rejoint, fait campagne avec moi », a-t-il précisé. 

À Lire Aussi

Marine-la-maudite…
BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !