Une réplique fragilise la centrale d'Onagawa | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une réplique fragilise
la centrale d'Onagawa
©

Séisme au Japon

Une réplique fragilise la centrale d'Onagawa

Une fuite d'eau (non radioactive) aurait été constatée, un système de refroidissement est hors service.

[Mise à jour le 8/04 à 5h35]

Le Japon déplore pour l'instant deux victimes dues à ce nouveau tremblement de terre, et plus d'une centaine de blessés. Un des trois systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire d'Onagawa ne fonctionne plus. Une fuite d'eau aurait été constatée, mais elle ne serait pas radioactive.

Depuis le séisme majeur du 11 mars 2011, plus de 900 répliques d'une intensite supérieure à 4 sur l'échelle de Richter continue d'affaiblir les infrastructures nippones.

[Le 7 avril]

Un nouveau séisme de 7,4 sur l'échelle de Richter a touché le nord est du Japon. La chaîne de télévision NHK a lancé une alerte au tsunami, quasiment quatre semaines jour pour jour après le premier séisme. L'alerte a finalement été levée une heure plus tard.

L'épicentre du séisme se situerait à 40 km de la côte, environ 118 km au nord de Fukushima. Il a été suivi une minute plus tard d'une réplique de 7,1 sur l'échelle de Richter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !