Seine-Saint-Denis : roué de coups, un Rom de 16 ans se trouve entre la vie et la mort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Seine-Saint-Denis : roué de coups, un Rom de 16 ans se trouve entre la vie et la mort
©

Drame

Seine-Saint-Denis : roué de coups, un Rom de 16 ans se trouve entre la vie et la mort

L'adolescent a été passé à tabac par une douzaine de personnes qui le soupçonnaient de vols.

Sordide histoire de séquestration et de vengeance personnelle. En Seine-Saint-Denis, un jeune Rom de 16 ans a vécu l'enfer et se trouve actuellement toujours entre la vie et la mort. L'adolescent, soupçonné de vols dans l'appartement d'une cité, a été roué de coups par une douzaine de personnes et laissé pour mort dans un chariot de supermarché aux bords de la Nationale 1, près de la Cité des Poètes. Selon une source policière relayée par Le Parisien, le jeune homme, qui vivait dans un bidonville de Pierrefitte-sur-Seine, a été retrouvé vendredi dans la nuit, inconscient. 

"Un groupe de plusieurs personnes est venu le chercher dans le campement et l'a emmené de force", a raconté une autre source policière. En réalité, le jeune Rom aurait été séquestré dans une cave et  ses agresseurs l'auraient alors violemment frappé. Selon une source proche de l'affaire, "une douzaine de personnes" auraient participé à ce lynchage. C'est la mère de l'adolescent qui a prévenu la police pour signaler l'enlèvement de son fils.

Grièvement blessé, il a été transporté à l'hôpital Lariboisière à Paris, où il se trouvait toujours dans un état critique lundi. "Son pronostic vital est engagé. Il est dans le coma", a précisé une source judiciaire. D'après cette source, le jeune homme était connu pour des faits de vol. Il avait été interpellé à plusieurs reprises depuis début juin, a précisé le maire de Pierrefitte-sur-Seine Michel Fourcade.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !