Ségolène Royal porte plainte, Olivier Falorni ironise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ségolène Royal porte plainte, Olivier Falorni ironise
©

Pas drôle

Ségolène Royal porte plainte, Olivier Falorni ironise

La candidate socialiste s'est rendue au commissariat de La Rochelle, cet après-midi. Elle a porté plainte pour "pose d'affiche menaçante".

"ici! ici! C'est Falorni" pouvait-on lire ce matin devant chez Ségolène Royal. L'affiche placardée fait référence à Olivier Falorni, son rival socialiste, qui brigue aussi la 1e circonscription de la Charente-Maritime aux législatives. Une photo de la candidate posant avec l'affiche a été publiée par le site Francetvinfo.

La candidate socialiste a très peu apprécié. Elle a même porté plainte pour «pose d'une affiche menaçante» sur la porte de son domicile. Interrogée sur l'éventualité d'une «mauvaise blague» elle répond : «C'est ce que l'enquête démontrera.»

Elle s'est rendu ce vendredi après-midi au commissariat de La Rochelle. 

Interrogé par Sud OuestOlivier Falorni ironise au sujet du dépôt de plainte: "On a découvert un nouveau watergate, le watergate de l'affichette. (...) Elle développe une nouvelle stratégie : la victimitude." Dans un sondage, le candidat était donné gagnant de Ségolène Royal. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !