Ségolène Royal au gouvernement : "on verra, on verra" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ségolène Royal au gouvernement : "on verra, on verra"
©

A vos marques

Ségolène Royal au gouvernement : "on verra, on verra"

La présidente de la région Poitou-Charentes se tient prête en cas de remaniement.

Ségolène Royal va-telle entrer au gouvernement ? "Seul, François Hollande a la réponse" dit un proche de la présidente de la région Poitou-Charentes. Toujours est-il qu'elle se tient prête même si elle ne l'affirme pas ouvertement préférant éluder la question disant : "On verra, on verra !". Ce retour, l'ex-candidate à l'élection présidentielle en a envie. 

Dans les allées du Salon de l'Agriculture qu'elle a arpenté jeudi, Ségolène Royal était en tout cas très regardée. Par le public, auprès duquel elle a pu tester sa cote de popularité, toujours assez haute, et par les journalistes. Nombreux étaient présents à ses côtés pour l'interroger sur son avenir après les élections municipales. Inlassablement, elle répondait : "chaque chose en son temps. On verra ce que l'avenir réserve, il faut aller chercher les talents".

Une fin de phrase qui n'est pas passée inaperçue. Si un peu plus tôt, elle avait assuré sur le plateau de i>Télé qu'il ne fallait pas que "le débat politique se focalise uniquement là-dessus", la vice-présidente de la Banque publique d'investissement a assuré ne "rien réclamer", avant d'ajouter : "Vous connaissez mon engagement politique". Au fil du temps, l'hypothèse de la retrouver au sein du gouvernement grandit.

Ce vendredi, Michel Sapin l'a confirmé sans le vouloir. "C'est une personnalité forte qui compte, qui a une vision et du talent. Pourquoi se priverait-on d'une telle personnalité ? Mais c'est le président de la République qui décide sur ce plan" expliquait le ministre du Travail sur RTL. Cité par Le Parisien, un des fidèles de Ségolène Royal assure qu'"il est évident que (son retour au gouvernement) est acté". Le départ de Valérie Trierweiler de l'Élysée est aussi un atout supplémentaire. Comme le disait un de ses proches après l'annonce de la séparation de François Hollande et de l'ex-première dame, "la fatwa est levée". Il y a donc de plus en plus de chance que Ségolène Royal revienne sur le devant de la scène.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !