Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
©ERIC PIERMONT / AFP

Emploi du temps

Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique

Selon des informations de Capital et de Libération, l'ancienne ministre de l'Ecologie ne se serait présentée à aucune des réunions du Conseil de l'Arctique depuis sa nomination au début du mois de septembre 2017. Ségolène Royal aurait manqué quatre réunions.

Mikaa Mered (chercheur, enseignant à l'institut libre d'étude des relations internationales et spécialiste des pôles) a critiqué sur Twitter l'attitude de Ségolène Royal à l'occasion de son passage dans l'émission de Laurent Ruquier, "On n'est pas couché". L'ancienne ministre de l'Ecologie avait défendu le Conseil de l'Arctique et le rôle de cette institution visant à attirer l'attention sur les conséquences du dérèglement climatique. 

Cette intervention de Ségolène Royal à la télévision a fait réagir Mikaa Mered sur Twitter : 

"En deux ans, Ségolène Royal ne s'est JAMAIS rendue à la moindre réunion de la moindre instance diplomatique arctique officielle et n'a mené AUCUNE action contre les fuels lourds.."

Depuis sa nomination au poste d'ambassadrice des pôles, le 1er septembre 2017, Ségolène Royal n'a pas participé aux quatre réunions des "Senior Artic Officials". La France a néanmoins été représentée lors de ces rencontres. 

Dans le cadre de sa mission, Ségolène Royal a effectué une dizaine de déplacements à l'étranger. Non rémunérée pour sa mission d'ambassadrice, Ségolène Royal se déplace notamment pour des événements plus grand public, à l'instar de l'Arctic Circle, des rencontres organisées chaque année en Islande durant lesquelles les participants ont la possibilité de s'exprimer à travers une série de discours.

Ségolène Royal va tenter de mobiliser autour d'enjeux majeurs lors d'une "Arctic week", qui se déroulera en décembre à Paris.

Le Conseil de l'Arctique, fondé en 1996, est une instance intergouvernementale chargée de "promouvoir les aspects environnementaux, économiques et sociaux du développement durable dans la région de l’Arctique". La France occupe un rôle d'observateur depuis 1998 comme l'Allemagne, l'Italie, ou plus récemment l'Inde et la Chine.

Capital

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !