Ségolène Royal : la ministre de l'Ecologie part à la chasse aux sacs plastique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal : la ministre de l'Ecologie part à la chasse aux sacs plastique
©

Stop !

Ségolène Royal : la ministre de l'Ecologie part à la chasse aux sacs plastique

Un amendement gouvernemental les interdisant à partir du 1er janvier 2016 a été voté mercredi soir en commission par les députés.

Depuis son retour au gouvernement, Ségolène Royal se montre très active. Entre la remise à plat de l'écotaxe et son remplacement par un péage de transit poids lourds, après sa sortie médiatique sur le gaz de schiste et la question du nucléaire, la ministre de l'Ecologie s'attaque aux sacs plastique. Concrètement, elle veut les interdire dans tous les magasins, même dans les rayons fruits et légumes, à l'horizon 2016. Un amendement gouvernemental a été voté en ce sens par les députés ce mercredi soir. Un vote intervenu dans le cadre d’un projet de loi sur la biodiversité, comme l'indique Le Figaro.

Dans l'exposé de ce texte, le gouvernement a souligné que le nombre de sacs en plastique, pourtant déjà sous l’effet d’une convention volontaire, est en forte baisse dans les grandes surfaces.  Il est passé  de 10,5 milliards à 700 millions entre 2002 à 2011. "Mais il y a lieu de poursuivre cette réduction car près de 5 milliards de sacs de caisse en matière plastique à usage unique et plus de 12 milliards de sacs dits 'fruits et légumes' sont encore distribués dans les commerces", fait savoir le gouvernement, toujours selon Le Figaro.

 La proposition de Ségolène Royal vise donc à prendre en compte les enjeux liés à la consommation importante de sacs "fruits et légumes" qui jusqu’à présent n’ont jamais fait l’objet de dispositions visant à en réduire leur consommation. Concrètement, l'amendement gouvernemental prévoit une interdiction de distribution des sacs à usage unique sauf pour des sacs répondant à des conditions particulières : les sacs "biosourcés" ou compostables. 

À la place des sacs plastique, l'amendement propose des "sacs réutilisables quelle que soit leur matière" ou "d'autres modes de transport des marchandises, comme par exemple des cabas ou des chariots". 

 

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !