Sarkozy lance la campagne 2012 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Sarkozy lance
la campagne 2012
©

C'est parti

Sarkozy lance la campagne 2012

En déplacement dans la Creuse, le chef de l'Etat est redevenu candidat à la présidentielle, brocardant ses adversaires.

Destination : Néoux, 330 habitants, dans la Creuse. Nicolas Sarkozy, son équipe et une armada de journalistes arrivent ici mardi matin. Le cadre est bucolique, mais rapidement, l'image du "président au service des Français" laisse la place à un Nicolas Sarkozy candidat.  "Tout a changé", écrit le journaliste Arnaud Leparmentier

Une bonne partie de la journée sera consacrée au démontage en règle des proppositions socialistes. A commencer par la primaire. "L'idée du général de Gaulle, c'était d'instaurer une élection présidentielle à deux tours, pas à quatre tours." Plus tard, à Aubusson, le président dénonce "le déchaînement de démagogie" des socialistes sur le démantèlement des services publics. Il critique ceux qui ont "drogué l’agriculture à la subventionnite". Il brocarde le programme économique socialiste : "Pas d’avenir avec l’assistanat".

Pour finir, c'est Arnaud Montebourg et sa démondialisaton qui essuient les foudres présidentielles. "Refuser le monde est un mensonge (...) On peut se mettre assis dans notre fauteuil en refusant le monde, ça va beaucoup impressionner les Chinois, les Indiens, les Brésiliens."

Pour conclure, Nicolas Sarkozy reste ironique. "Je ne réponds jamais aux méchancetés, ce qui m’économise un temps extraordinaire. Je me demande pourquoi ils parlent tant de moi. Je préférerais entendre leurs idées."

Lu sur L'Elysée côté jardin (blog lemonde.fr)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !